samedi 25 octobre 2008

Et voila le travail!

C'est l'illustration definitive, et aussi le text illustré.


"Qu’ils étaient remarquables les wagons-restaurants de la Northern Pacific qui, lorsque encore ils faisaient en plus cuisine de traiteur, servaient les deux plats les plus étonnants du nord-est des USA."
Ainsi commence une recette de pommes au four que l’on trouvera dans un certain livre de cuisine intitulé: la Cuisine américaine (auteur: James Beard). La recette est excellente: à la lire tout à l’heure j’en eus l’esprit qui, tel le petit avion qui par un froid matin de décembre se décolle de son aéroport de campagne, aussitôt se mit à rêver.
Adoncques le petit avion, mes reves quoi, lentement en décrivant des cercles au-dessus du terrain se gagne de l’altitude et soudain, voici que sa course se décide. Tout parfaitement je l’ai sur mon compas:
Une pomme au four, telle est ma destination.
Et c’est là que présentement je vais, à la confortable vitesse de deux cent cinquante kilomètres heure, survolant champs et verges d’un automne vieillissant, sous moi regardant les fumées, telles pelures de pommes, monter aux cheminées des fermes.
Comme si l’on pouvait manquer que j’adore les pommes au four, celles qui toutes chaudes à peine sortent de la cuisinière, celles que l’on recouvre de crèmes aussi onctueuses que les ailes de l’ange. Ah, ce premier morceau, celui où les papilles gustatives soudain se font Grand Canyon débordant de plaisir!
Ça y est: fini de voler.
A l’instant même mon avion vient de faire atterisage: parfaitement , et sur une pomme au four.


Richard Brautigan - Tokyo-Montana express

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Trop beau et trop bien fait !!
Je suis super fan !

erik a dit…

déjà que les pommes au four c'est extra , alors avec la recette illustrée d'Ileana c'est indispensable :p

TiteChoze a dit…

Ca m'a donné faim tout ça :)

(ps:psst, maintenant, j'ai un blog où je fais des gribouillis : http://bouclette-et-ses-crobards.blogspot.com )

Biiiz

Maria a dit…

ha... cat de faina poate fi atmosfera cu care descrie el reteta... si stii ce?
eu as fi facut imaginea cu totul si cu totul altfel... mai vintage... pentru ca eu as fi pus accentul pe ideea de plecare in calatorie, nu de mar miambilicios cum ai facut tu... de unde rezulta la ce malai viseaza fiecare vrabie in parte :D.